Recevez les dernières nouvelles mises à jour continuellement sur les sujets les plus suivis avec NewsHub. Installez-le maintenant.

Un témoin rejoue le film du drame

16 juillet 2017 23:21
2 0
Un témoin rejoue le film du drame

A Mbour, ce dimanche 16 juillet 2017, les populations sont plongées dans la tristesse suite au décès de 8 personnes dans le drame survenu au Stade Demba Diop. Seneweb s’y est rendu, 24 heures après ce fait qui a enregistré plus de 100 blessés. Le constat est que plusieurs familles portent le deuil des leurs proches décédés au cours du drame. Des tentes sont dressées devant les maisons. Les proches, venus aux nouvelles, arrivent un à un à la maison mortuaire et sont installés au fur et à mesure sur des chaises devant les demeures. C’est devant une des maisons de ces victimes, celle de la famille de feu Khalifa Yakhya Mbaye en l’occurrence, qu’a été rencontré Niébé Touré, un cousin du défunt.

«Ce qui a empiré la situation, c’est qu’avant l’effondrement du mur, la seule issue qui s’offrait à nous était fermée par les supporters Ouakamois. Les Mbourois qui voulaient avoir une échappatoire n’ayant alors comme autre issue de secours que le terrain gazonné se sont rués vers le mur pour descendre sur le terrain. C’était le sauve-qui-peut. Et comme la masse s’est ruée vers le mur, la construction a cédé sous la pression. Le mur s’est effondré entraînant dans sa chute tous ceux qui étaient regroupés dans cette partie du stade. Il y a eu des bousculades. Ce fut alors l’irréparable. Certains sont tombés dans les caniveaux. Les gens se sont entassés les uns sur les autres comme des sardines. Des gens étaient piétinés. Parmi les victimes, il y en a une qui a trouvé la mort, alors qu’il venait au secours des blessés pris au piège dans cette chute. Les sapeurs-pompiers ont mis du temps à arriver. Il y a aussi un Mbourois parmi les victimes qui a été poignardé par un joueur Ouakamois. Celui-ci a retiré le piquant d’un espadon de ses bas et l’a poignardé avec. Et même après la fin du match, tous les supporters de l’équipe de Mbour qui étaient identifiables avec leurs maillots ou tee-shirt ont été violentés en dehors du stade».

«Ce que nous déplorons, aujourd’hui, c’est qu’aucun membre de la fédération (Fédération sénégalaise de football) n’ait été vu sur les lieux. Nous demandons également comment s’est-il fait que, malgré les dispositions prises par les forces de l’ordre et les responsables de la sécurité, que des armes puissent être introduites dans l’enceinte de ce stade? Nous réclamons la suspension de l’Union sportive de Ouakam (Uso)», lâche-t-il.

Source: dakarposte.com

Partager sur les réseaux sociaux:

Commentaires - 0