Recevez les dernières nouvelles mises à jour continuellement sur les sujets les plus suivis avec NewsHub. Installez-le maintenant.

SchoolMouv finance sa pédagogie ludique

15 janvier 2019 17:39
290 0

Le site Internet toulousain, qui diffuse des cours en ligne, vient de réaliser sa deuxième levée de fonds. Elle doit lui permettre de lancer des « exercices-jeux interactifs ».

Le site Internet de cours scolaires en vidéo SchoolMouv annonce ce matin sa deuxième levée de fonds, d'un montant de 2,5 millions d'euros, auprès de M Capital, Matmut Innovation et Swen Capital Partners. Il avait déjà réuni 1,25 million en 2016 auprès d'autres fonds. Entre ces deux tours de table, la jeune pousse de Toulouse (Haute-Garonne) s'est fait une place dans l'univers concurrentiel des cours en ligne en passant de 140.000 à 1 million d'élèves de la sixième à la terminale, inscrits gratuitement pour la majorité d'entre eux, et à 35.000 enseignants.

Ce nouvel apport lui permettra de lancer cette année des exercices interactifs accompagnés de mécanismes de jeux pour offrir une pédagogie active. La société va recruter des développeurs informatiques et passer de 30 à 40 salariés d'ici à la mi-2019. « Nous voulons devenir rapidement le numéro un des vidéos de cours en ligne, devant Maxicours », affirme son PDG, Shannon Picardo, qui a fondé l'entreprise en 2013 pendant ses études à la Toulouse Business School.

SchoolMouv a lancé sa plate-forme en 2015. Les cours sont conçus par des enseignants mais récités par des acteurs pour que le discours soit plus vivant. Au fil des ans, la société a ajouté des exercices, des quiz, des fiches de cours et des lectures, des sujets du bac corrigés en 2017 et une encyclopédie de plus de 10.000 documents pour préparer les exposés ... « L'élève apprend avec les fiches de cours, révise avec la vidéo et s'entraîne avec des quiz », explique Shannon Picardo, qui affirme que ses inscrits gagnent 2,6 points de moyenne scolaire.

En mai 2018, SchoolMouv est allé plus loin dans l'interactivité en lançant des tchats avec des enseignants de permanence pour permettre aux élèves de poser des questions sur des cours ou des exercices incompris. Une application mobile de la plate-forme a même été lancée en décembre pour aider les élèves toute la journée. La nouvelle étape sera l'exercice-jeu interactif. En ajoutant régulièrement des contenus, la jeune société n'a pas encore atteint la rentabilité. Elle a choisi un modèle « freemium » : les fiches de cours et les quiz en ligne sont gratuits, les vidéos et les exercices sont payants. L'abonnement est facturé de 20 à 50 euros par mois selon les formules et la durée, « mais le taux de conversion au payant est faible parmi le million d'inscrits », reconnaît Shannon Picardo, qui ne dévoile pas le chiffre d'affaires.

Source: lesechos.fr

Partager sur les réseaux sociaux:

Commentaires - 0