Recevez les dernières nouvelles mises à jour continuellement sur les sujets les plus suivis avec NewsHub. Installez-le maintenant.

Nouvelle levée de fonds pour Ofo, géant du vélo en libre-service

13 mars 2018 11:36
44 0

La start-up chinoise a bouclé un nouveau tour de table de 866 millions de dollars, mené par Alibaba, alors que le marché n'a toujours pas prouvé sa capacité à dégager du profit.

C'est un sacré coup de pédale que vient de mettre Ofo dans la course au vélo partagé . Engagée dans un duel avec Mobike - les deux sociétés se partagent 90 % de parts de marché et sont valorisées plus d'un milliard de dollars -, la start-up pékinoise a officialisé ce mardi 13 mars une nouvelle levée de fonds de 866 millions de dollars en equity et en dettes.

L'opération, menée par le géant de l'Internet chinois Alibaba, porte à plus de deux milliards de dollars le total des financements levés par Ofo depuis ses débuts.

L'annonce intervient moins d'un an après la série E de 700 millions de dollars d'Ofo. Avec une flotte de 10 millions de vélos répartis dans 250 villes (dont Paris) et 20 pays, la start-up se présente comme le leader du vélo en libre-service. Elle assure séduire 62,7 millions d'utilisateurs par mois.

C'est justement pour conquérir une clientèle toujours plus large que les start-up du secteur brûlent du cash et multiplient les financements. « Si nous le voulions, nous pourrions être rentables mais cela n'est pas notre objectif à ce stade », indiquait Hu Weiwei, cofondatrice de Mobike lors du « Davos Chinois » de Dalian fin juin.

La longueur d'avance prise par Ofo sur Mobike - cette dernière n'a levé « que » 600 millions de dollars en juin dernier auprès de Tencent - ne doit pas faire oublier les difficultés d'un secteur qui a pris très vite de l'ampleur sans démontrer sa capacité à être rentable .

Même Ofo voit les nuages s'amonceler : d'après le National Credit Information Publicity System, un organisme d'Etat qui délivre des informations sur le financement des entreprises chinoises, la start-up aurait hypothéqué sa flotte en Chine auprès du géant des VTC Didi - soit 4,45 millions de vélos - en échange de deux prêts d'une valeur de 280 millions de dollars.

Lire aussi: Dassault Systèmes se renforce auprès des PME

Source: lesechos.fr

Partager sur les réseaux sociaux:

Commentaires - 0