Uber s'appuie sur Carlos Slim en Amérique latine

3 décembre 2014 23:00

49 0

Carlos Slim, l'homme le plus riche du Mexique, a décidément plus d'un tour dans son sac. Selon le quotidien canadien « National Post », l'homme d'affaires, dont les actifs représentent 10 % de la capitalisation boursière de Mexico, signe un accord de coopération avec Uber, la start-up californienne qui a développé une application pour les VTC (voitures de tourisme avec chauffeur). Il y a dans cet accord une complémentarité évidente. Carlos Slim est à la tête d'America Movil, le plus gros opérateur mobile sud-américain, fort de 272 millions d'utilisateurs.

« Ce partenariat constitue une étape importante dans notre développement en Amérique latine », a expliqué Uber. « Car depuis notre arrivée l'an dernier sur le marché mexicain, notre service a progressé très rapidement », poursuit la start-up, qui s'est depuis étendue dans cinq autres pays.

Dommage que, à ce jour, le principe d'Uber demeure hautement critiqué. La jeune pousse se targue d'être présente dans 220 villes de 45 pays, mais rencontre en bien des endroits des difficultés car elle bouleverse un marché tenu par des acteurs identifiés. Tout récemment, le Danemark, tout comme la ville d'Oslo en Norvège, ont porté plainte contre Uber, tout juste lancé au motif que le leader mondial des VTC ne disposait pas de toutes les autorisations. En France, la société a écopé de 100.000 euros d'amende le mois dernier pour avoir présenté son service « Uberpop » comme du covoiturage. En Allemagne, le service a été interdit à Berlin et Hambourg tandis qu'au Vietnam, il a été jugé tout simplement illégal.

Source: lesechos.fr

Pour la page de catégorie

Loading...