Les radios Roberts font cap sur la France

14 février 2018 14:10

47 0

La marque britannique, appréciée par la reine, veut profiter du goût pour le vintage pour développer sa présence dans l'Hexagone avec des modèles intemporels.

Difficile d'imaginer produits plus britanniques que les radios Roberts. La reine d'Angleterre elle-même les a adoubées au travers de « royal warrants ». C'est avec cet ADN que la marque octogénaire passe à l'offensive en France. Les modèles sur lesquels elle capitalise le plus chez nous jouent le haut de gamme et le vintage. Baptisés Revival RD70 et Blutune T2, ils arborent tous deux un caisson en bois. Mais n'en bénéficient pas moins, outre l'accès à la FM, de la technologie de la radio numérique terrestre.

Après avoir démarré dans l'Hexagone chez des distributeurs indépendants, Roberts passe à la vitesse supérieure en investissant la Fnac, Rue du Commerce ou Amazon et bientôt Boulanger et le Bon Marché. Si la marque est née en 1932, elle n'a commencé à s'exporter qu'il y a une dizaine d'années, l'Allemagne étant son plus gros marché hors du Royaume-Uni.

En France, où la radio numérique terrestre reste peu développée même si le CSA a récemment changé de tactique pour faire adopter la technologie, c'est d'abord le design que la griffe met en avant pour séduire différents consommateurs. « Au Royaume-Uni, nous avons deux types principaux d'acheteurs : les 40 à 55 ans qui ont grandi avec nos radios et en possèdent une dans chaque pièce mais aussi une clientèle intéressée par la décoration, plus féminine et plus jeune », détaille Diane Fuller, directrice marketing et commercial. C'est en particulier ce dernier public que la griffe espère conquérir en France avec des produits au « look » bien spécifique.

La marque, qui appartient au groupe Glen Dimplex, avance aussi un argument auquel les consommateurs, irrités par l'obsolescence programmée, sont de plus en plus sensibles : « Nos radios sont faites pour durer », indique Rachel Cowle, directrice des relations publiques et du marketing. Il s'agit donc de marier un design intemporel aux évolutions techniques. Certains modèles utilisent ainsi le wifi donnant accès à la radio via Internet.

En matière de communication, Roberts développe des campagnes numériques et des contenus vidéo. Et s'investit dans Instagram et Pinterest pour jouer sur le caractère photogénique de ses modèles.

Lire aussi: « Jean Dutourd, c'était la musique des mots »

Source: lesechos.fr

Pour la page de catégorie

Loading...