Le public réclame aux médias davantage de bonnes nouvelles

3 décembre 2014 14:48

31 0

Plus de trois Français sur quatre estiment que les bonnes nouvelles ont un impact direct sur leur moral.

Les médias français adeptes des mauvaises nouvelles ? C’est ce qui ressort du sondage Harris Interactive pour ZoomOn publié mardi. 64% des personnes interrogées jugent que les médias ne donnent pas suffisamment d’informations positives. Le chiffre est de 67% pour les femmes.

79% estiment que les mauvaises nouvelles relayées par les médias ont un impact direct sur leur moral mais aussi sur le dynamisme de la société française (74%), la confiance en l’avenir (73%) et le désir d’implication dans la vie de la société et la fierté collective (67%).

On peut alors légitimement se demander si nous avons privilégié les informations négatives aux autres. Est-ce la faute des agences de presse qui ne relaient que les accidents, drames et mauvaises nouvelles ? Une chose est certaine, les informations dites « négatives » attirent davantage de vues que les « infos positives ».

L’étude fait remarquer l’importance pour les Français de trouver dans les médias des informations locales. Le sondage révèle que 88% des Français s’intéressent à des actualités sur des projets pouvant améliorer le quotidien, 82% à des actualités générales sur leur quartier ou leur ville, ou encore 62% à des interviews ou articles sur une personnalité locale qui a réussi professionnellement.

L’image véhiculée par les médias locaux est jugée plutôt positive, pour 64% des personnes sondées. Et 69% des Français estiment en même temps que cette image correspond à la réalité.

Source: lesechos.fr

Pour la page de catégorie

Loading...