Le Portail de Sud Quotidien SENEGAL | Le Rampao tient sa 5ème Assemblée générale à Dakar

20 novembre 2013 09:43

25 0

Le Rampao (Réseau Régional d’Aires Marines Protégées en Afrique de L’Ouest) tiendra ces 22 et 23 novembre prochains, sa 5ème Assemblée Générale à Dakar, à partir de 9 heures à l’hôtel Onomo. La rencontre qui sera présidée par Mor NGOM, ministre de l’Environnement et du Développement durable du Sénégal, en présence d’Ibrahim BOIRO, ministre de l’Environnement et des Eaux et Forêts de Guinée et Aly HAÎDAR, ministre de la Pêche et des Affaires maritimes du Sénégal, sera l’occasion de revenir sur certains points centraux du Réseau.

Selon le communiqué parvenu à notre rédaction, la rencontre de Dakar sera l’occasion de présenter et d’analyser à l’échelle sous-régionale les activités réalisées par le réseau et les Aires Marines Protégées membres, entre novembre 2011 et novembre 2013. Par la même occasion, elle permettra d’élire le nouveau Président du Réseau et de discuter des initiatives des partenaires techniques et financiers. Dans la même veine, cette Assemblée générale permettra de débattre des orientations stratégiques 2013-2016 du Réseau, de signer des conventions de collaboration avec certains partenaires de la sous région. Pour couronner le tout, la rencontre débouchera sur la présentation d’une feuille de route pour la révision de la stratégie régionale des Amp ouest-africaines entre autres.

Pour rappel, le Rampao a été créé officiellement lors de son assemblée constituante tenue à Praia, au Cap-Vert, en avril 2007. Il est le résultat d‘un long processus, depuis 2002, de concertation et de réflexion, ponctué de discussions formelles et informelles entre les différents acteurs impliqués dans la création et la gestion d’Aires Marines Protégées (Amp) dans la sous-région. Il regroupe sept Etats que sont, le Cap-Vert, la Gambie, la Guinée Bissau, la Guinée, la Mauritanie, le Sénégal et la Sierra Leone. Ceux là même dont les autorités ont reconnu officiellement et signé la déclaration de reconnaissance formelle.

Ainsi, selon la note, la mission du Rampao ne se limite pas seulement à mettre en réseau un ensemble d’Amp représentative d’écosystèmes et d’habitats critiques nécessaires au renouvellement des ressources halieutiques, à la réhabilitation et la restauration des habitats et à la préservation de la biodiversité qui garantissent ainsi la connectivité. Le réseau vise entre autres, à promouvoir l’échange et l’apprentissage mutuel entre les membres; créer des synergies entre les Amp sur des sujets d’intérêt commun; rendre fonctionnelles et opérationnelles les Amp pour une bonne gestion des ressources naturelles de la zone côtière et marine et le développement socio-économique.

Dans sa mission régalienne, le réseau cherche à renforcer les capacités mutuelles en matière de plaidoyer, de défense des intérêts et de représentation des Amp de la sous-région dans le cadre international. Par ailleurs, la Rampao compte actuellement vingt-six (26) Amp membres répartis comme suit dans cinq des sept pays : 11 au Sénégal, 04 en Gambie, 05 en Guinée Bissau, 03 en Guinée et 03 en Mauritanie, et présentant des objectifs et des modes de gestion et de gouvernance assez diversifiés. C’est ainsi qu’on y trouve des parcs nationaux, des réserves naturelles, des Amp et des Amp communautaires, un sanctuaire de faunes, et une aire du patrimoine autochtone communautaire.

Source: sudonline.sn

Pour la page de catégorie

Loading...