« Le Point » veut supprimer 28 postes

11 décembre 2014 09:34

7 0

Le newsmagazine veut accélérer son développement sur Internet.

Le Point veut « changer de modèle économique » en accélérant son développement sur Internet. Et même si le newsmagazine veut « consolider les compétences éditoriales du journal », ce projet va passer par un plan d’économies, comprenant notamment la suppression de 28 postes, a fait savoir le groupe ce jeudi.

Compte tenu des tensions rencontrées à « Libération » ou au « Monde » lorsqu’il s’est agi de procéder à de telles réorganisations, la direction de la publication prend des pincettes. « Consciente de l’impact que représente pour ses salariés ce projet stratégique, la direction de Sebdo-Le Point s’engage à tout mettre en œuvre pour minimiser autant que possible les conséquences sur l’emploi, en privilégiant le volontariat et la mobilité interne au sein de l’entreprise. Dans ce but, la direction souhaite favoriser le dialogue social, à travers la recherche d’un accord négocié avec les partenaires sociaux., avec un recours prioritaire à la mobilité volontaire », dit en effet le communiqué.

Le projet a été présenté ce matin aux instances représentatives du personnel à la faveur d’un Comité d’Entreprise. « Il vise, face à l’évolution structurelle du marché, à déployer un nouveau modèle économique pour Le Point, tout en renforçant son leadership en vente au numéro et en publicité, » explique le groupe.

L’idée est « d’accélérer considérablement le développement digital du magazine » ; Il faudra donc mobiliser « des investissements importants dans les nouvelles technologies » et « refondre l’organisation ». « Le Point » veut « poursuivre sa montée en gamme » tout en « adaptant ses métiers à la transformation numérique et en redéployant ses activités évènementielles ».

En mars dernier, le newsmagazine avait déjà lancé un site Internet consacré à l’Afrique baptisé Le Point Afrique. La ligne éditoriale a une dominante business, mais elle traite aussi de culture, d’art de vivre et de sport. « C’est un projet stratégique pour le journal. On veut devenir le journal de référence francophone », avait commenté Etienne Gernelle, patron du « Point ».

Source: lesechos.fr

Pour la page de catégorie

Loading...