Plus de 2 millions de Libériens aux urnes

11 octobre 2017 04:51

2 0

Plus de 2 millions de Libériens aux urnes

Plus de deux millions de Libériens ont commencé hier mardi à voter pour désigner le successeur d’Ellen Johnson Sirleaf, première femme élue chef d’Etat en Afrique, au cours d’un scrutin très ouvert devant enraciner la démocratie dans un pays encore meurtri par la guerre civile.

Les bureaux de vote ont ouvert à 08H00 Gmt et fermeront à 18H00 Gmt, les premiers résultats étant attendus dans les 48 heures. Le scrutin présidentiel se déroule en deux tours, à moins qu’un candidat n’obtienne la majorité absolue dès le premier. Les législatives ne comportent qu’un seul tour.

Parmi les favoris figurent le sénateur Weah, légende du football africain —battu au second tour par Mme Sirleaf en 2005, puis comme candidat à la vice-présidence en 2011—, le vice-président Joseph Boakai, l’avocat et vétéran de la politique Charles Brumskine et les puissants hommes d’affaires Benoni Urey et Alexander Cummings.

Dans une allocution, Mme Sirleaf, 78 ans, couronnée par le prix Nobel de la Paix en 2011, a salué lundi «un jour historique pour notre nation et la consolidation de la jeune démocratie libérienne».

Elle a appelé ses concitoyens à mesurer «le chemin parcouru, en tant que nation et que peuple, qui a permis de passer d’une société détruite par le conflit et la guerre à l’une des démocraties les plus vivaces d’Afrique de l’Ouest», en référence aux guerres civiles atroces qui ont meurtri le pays entre 1989 et 2003, faisant quelque 250.000 morts.

Elle les a exhortés à voter pacifiquement et selon leur conscience et à «respecter le résultat».

La victoire devrait se jouer en grande partie parmi les quelque 21% d’électeurs âgés de 18 à 22 ans, qui élisent leur président pour la première fois.

Avec 20 candidats en lice et la sortante dans l’impossibilité de se représenter après deux mandats, l’hypothèse d’un second tour paraît la plus probable.

L’Union européenne (Ue), l’Union africaine, la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao) et les Etats-Unis ont déployé des observateurs pour garantir un scrutin libre et transparent.

Lire aussi: Cécile Pournin, une éditrice fan de mangas

Source: lesoleil.sn

Pour la page de catégorie

Loading...