#LaRelève « french touch », mode d’emploi

3 décembre 2014 11:44

31 0

#LaRelève « french touch », mode d’emploi

A l’heure du« french bashing », intéressons-nous plutôt à la « french touch ». Près de 200 personnalités, venant de tous horizons, vont prendre le contrôle des Echos...

Les sondages le disent, deux tiers des Français se plaignent de lire, d’entendre et de voir trop de mauvaise nouvelles dans les médias. C’est particulièrement vrai ces derniers temps quand il s’agit de la France : records de dette, de déficits et de chômage, record d’impopularité des politiques, record de pessimisme des citoyens, il y a comme un cercle vicieux des records qui entretient dans les têtes l’obsession du déclin et de la décadence.

Ces indicateurs inquiétants existent, on ne peut pas le nier, surtout aux « Echos » où les chiffres ont souvent la parole, mais ils ont trop tendance à éclipser nos réussites, qui ne sont pas minces, dans tous les domaines : ce serait dommage que le « french bashing » prenne le dessus sur la « french touch ». Notre pays vit en ce moment ce qui arrive à certaines entreprises cotées en Bourse : la France, telle qu’elle est perçue dans le monde, est moins valorisée que la somme de ses parties.

C’est ce que nous avons voulu rappeler en confiant à près de 200 personnalités venant de tous horizons, mais qui ont pour point commun de contribuer au rayonnement de la nation française bien au-delà de ses frontières, le soin de prendre la relève de la rédaction le temps d’un journal, celui du lundi 8 décembre.

Autour du ministre qui nous représente sur la scène diplomatique, Laurent Fabius, sera réunie une rédaction exceptionnelle : PDG de quelques-unes de nos plus belles multinationales - cinquième puissance économique la France compte le troisième contingent de groupes leaders mondiaux – présidents ou directeurs de nos grandes écoles, régulièrement classées dans le peloton de tête international, financiers que Londres ou Wall Street se disputent, scientifiques de haute volée mais aussi artistes, architectes ou chefs qui font la réputation de la qualité de vie à la française. Le prix Nobel d’économie, Jean Tirole, a accepté de se livrer dans nos colonnes à ce qui sera en quelque sorte un « galop d’essai » avant le discours qu’il délivrera trois jours plus tard lors de la cérémonie de Stockholm.

La réalisation de ce journal hors normes sera suivie en « live » tout au long de la journée du dimanche 7 décembre sur notre site « Les Echos.fr » et sur notre application mobile « Les Echos Live ». Le défi est de taille car le quotidien de 60 pages que vous trouverez dès dimanche soir sur vos tablettes et lundi matin dans kiosques se devra d’être à la fois le reflet de l’actualité, comme à chaque fois, mais aussi l’expression fidèle de la richesse des talents qui se mettent, pour un jour, à son service.

Source: lesechos.fr

Pour la page de catégorie

Loading...