IBM et Apple lancent dix applications pour les entreprises

10 décembre 2014 14:47

11 0

Les deux américains avaient annoncé un partenariat cet été.

Première concrétisation du partenariat annoncé par IBM et Apple l’été dernier. Les deux Américains ont développé une série de dix applications pour iPhone et iPad, destinées au monde de l’entreprise. « L’idée, c’est de rendre le collaborateur plus performant et de répliquer les usages des consommateurs dans l’univers professionnel », dit Xavier Berberian, en charge de la coordination du partenariat chez IBM France.

Parmi les premiers servis, les stewards, les conseillers bancaires, les vendeurs, les assureurs, ou les dépanneurs. Ainsi, ces derniers auront par exemple à leur disposition une application qui programme exactement leur tournée, leur donne des informations sur le trafic, la localisation et la spécificité du client, avec toutes les informations qui lui sont relatives. L’employé pourra dicter son compte rendu et le faire signer au client dépanné sur l’iPad. Même chose pour le conseiller bancaire qui accède en un clic non seulement à l’historique de son client, mais également à l’intégralité de l’information sur les produits bancaires qu’il pourrait lui proposer.

Si elles paraissent simples et logiques, ces applications ou ces solutions sont difficiles à mettre en œuvre. Les outils sont moins pratiques et ergonomiques que les applications destinées au grand public. Et souvent, dans l’entreprise, le collaborateur ne trouve pas au même endroit toute l’information dont il a besoin.

« Apple amène sa performance en termes d’interface utilisateur et IBM ses compétences en terme de Big Data. Il faut que les applications puissent aller puiser les bonnes données dans le système d’information de l’entreprise », détaille Xavier Berberian. Pour convaincre de nombreux acheteurs, IBM compte sur l’engouement que suscite l’iPhone dans le grand public. Dans l’univers professionnel, ce dernier n’utilise que l’agenda, le mail et le carnet d’adresse.

Les premiers clients d’Apple et d’IBM s’appellent la banque Citi, Air Canada, l’opérateur Sprint et la banque mexicaine Banorte. Les deux Américains espèrent répliquer pour d’autres compagnies aériennes, banques ou opérateurs télécoms les applications déjà développées.

Ensuite, le duo s’attaquera à de nouveaux marchés, comme l’électricité ou la santé. En tout, les deux Américains espèrent livrer 100 applications différentes.

Source: lesechos.fr

Pour la page de catégorie

Loading...