Les grandes banques allemandes ripostent aux banques en ligne

11 décembre 2014 08:57

10 0

Les grandes banques allemandes ripostent aux banques en ligne

Commerzbank et Deutsche Bank veulent renforcer à coups de millions leur présence sur la Toile, sans prévoir la mort des agences.

Les banques universelles allemandes ont compris que la digitalisation de leurs activités devenait une ­priorité incontournable. Le leader Deutsche Bank a annoncé vouloir injecter 200 millions d’euros pour renforcer sa présence sur la Toile, contre 220 millions chez Commerzbank. Ce mouvement intervient alors que les grands noms de la banque en ligne prospèrent déjà outre-Rhin, ING-DiBa en tête, et que l’on voit l’émergence d’une myriade d’acteurs nouveaux dans la mouvance « fintech », des start-up de l’industrie financière offrant des services comme le télépaiement.

Deutsche Bank se sent bien armé dans sa stratégie de digitalisation, a récemment déclaré le patron de la banque de détail, Rainer Neske, à Francfort. A ses clients particuliers la banque offre des produits en ligne incluant la gestion d’un budget, le conseil par vidéo, la reconnaissance par empreinte digitale, etc. Comme toute banque présente en ligne, Deutsche Bank vit en temps réel les commentaires laissés sur ses services par des particuliers s’exprimant via les réseaux sociaux. Rainer Neske croit qu’un jugement positif peut amener de nouveaux clients ou générer des ventes complémentaires. Aussi, la banque va mettre sur pied des communautés d’internautes sensibles à la matière financière.

Chez Commerzbank, tandis que sa filiale 100 % en ligne, Comdirect, ­connaît déjà un franc succès, la ­banque classique fait à son tour le forcing en milieu digital. Aussi, le départ inattendu du patron de Comdirect, Thorsten Reitmeyer, qui dirigeait la banque depuis 2010, suscite des interrogations. On assure chez Commerzbank que les clients des deux banques sœurs n’ont pas le même profil. «  Même si nous renforçons notre offre de services en ligne, nos clients sont 70 % à vouloir conserver une banque qui leur offre les deux, l’Internet et la présence d’agences », assure Ole Franke, responsable chez Commerzbank du développement des activités en ligne. Ce qui le frappe : les clients demandent en premier une application mobile qui leur indique le solde de leur compte. Certains l’interrogent trois fois par jour… Une application lancée pour apporter ce service a été téléchargée 160.000 fois en deux mois et demi. L’offre va s’étoffer avec le « conseil par vidéo à compter de 2015 », ajoute le responsable. Le changement culturel est en marche : chez Commerzbank, 14 % des clients nets gagnés cette année auront ouvert un compte via un portail en ligne, au lieu de se rendre en agence.

Source: lesechos.fr

Pour la page de catégorie

Loading...