Google veut adapter ses services aux moins de 13 ans

4 décembre 2014 09:58

55 0

Le géant américain veut créer un espace numérique plus sûr pour les plus jeunes.

Les enfants d’aujourd’hui sont les internautes de demain ? En réalité, les moins de 13 ans sont des internautes comme les autres. En France par exemple, 77 % des 11-17 ans indiquent aller sur Internet au moins une fois par jour, selon une étude RSA/IFOP publiée en 2013. Problème : cette génération qui a toujours vécu en la présence d’Internet maîtrise l’outil au point qu’ils peuvent facilement être exposés à des images inappropriées.

Face à cela Google veut s’adapter. Une sorte de “Google pour enfants” où tous les services populaires de Google filtreraient les contenus inadaptés. Dans son élan de philanthropie, la firme mettrait aussi en avant les programmes ludiques et éducatifs. “Chez Google, on commence à avoir de plus en plus d’enfants, il y a donc une sensibilisation au sein même de l’entreprise afin de modifier nos produits pour qu’ils soient plus ludiques et surtout plus sûrs”, a indiqué sur USA Today , Pavni Diwanji, vice-présidente de l’ingénierie chez Google, chargée de diriger la nouvelle initiative. On sait que ça va peut-être susciter controverses, mais la vérité, c’est que les enfants ont déjà la technologie dans les écoles et à la maison (...) La meilleure approche est donc plutôt de voir comment faire en sorte que cette technologie soit mieux utilisée”.

Pour certains spécialistes, le projet altruiste de Google ne serait que diversion. En effet, les jeunes possèdent la technologie, et pourraient rechigner à se laisser enfermer dans un Internet “pour enfants”. Se formerait alors ce désir transgressif propre au développement intellectuel des plus jeunes. Mais, outre les considérations psychologiques et la difficulté de rendre ce projet viable, d’autres y voient surtout une manière pour la firme de proposer des publicités plus ciblées, alors que la loi américaine interdit de collecter des informations personnelles sur des enfants de cet âge. Mais avec un “Google for Kids”, plus la peine de récolter les données, on sait à tous les coups, qui sont les internautes.

Source: lesechos.fr

Pour la page de catégorie

Loading...