« Les gens pensent que nous sommes des fous, mais… »

23 décembre 2013 13:39

64 0

« Les gens pensent que nous sommes des fous, mais… »

A Dianatou Mahwa, fief des Thiantacounes ou disciples de Cheikh Béthio Thioune, le Magal se règle jusqu’au plus petit détail.

En cette 119e édition, le rendez-vous a revêtu un cachet particulier parce qu’il consacre le retour du maître des lieux, contrairement à l’année précédente où il a passé le grand Magal de Touba en prison dans l’affaire relative au double meurtre de Médinatoul Salam.

Tôt le matin de ce samedi 21 décembre, les talibés avaient pris d’assaut la maison de Cheikh Béthio Thioune pour préparer l’événement et les «berndés», repas copieux destinés aux hôtes et nécessiteux.

Il est 10 h30 mn à Dianatou Mahwa, qui fait figure d’état major des Thiantacounes. En cette matinée de samedi 21 décembre, le domicile de Cheikh Béthio Thioune est vite reconnaissable par le monde qui converge vers les lieux.

Mais surtout par l’impressionnant bétail qui attire d’emblée le regard des pèlerins qui arrivent à Touba. Surtout, la présence des daaras parmi les 400 dénombrés par certains des proches du Cheikh et en provence de tous les coins du pays. Dans la cour de cette grande demeure, une forte ambiance règne sur les lieux. Le chant des khassaides mêlé aux klaxons des voitures s’entrechoquent.

Dans cette grande cour, certains Dieuwrignes (représentants du marabout dans les dahira) procèdent à la distribution des condiments nécessaires pour la cuisson des repas et pour les repas copieux distribués aux nécessiteux le jour du Magal communément appelés «berndés».

Des centaines de sacs de pommes de terre et d’oignons sont éparpillés à même le sol. Ils servent d’approvisionnement aux différents Dieuwrignes de chaque daara.

Celui-ci se présente avec un ticket qu’il remet aux distributeurs afin de se procurer son quota de sacs de pommes de terre, d’oignons et tout le condiment nécessaire.

Selon Ibrahima Ndiaye Touba Mboro, préposé à la distribution des condiments, le Cheikh a tenu à apporter une innovation cette année et a décidé d’offrir de la nourriture à 42 nouvelles localités environnantes.

«En plus des 400 daaras qui sont-là, le Cheikh a décidé d’offrir des berndés à 42 villages environnants parce qu’il a constaté que ces localités périphériques, souvent dans la pauvreté, sont les oubliées du berndé du Magal», renseigne-t-il.

Quid de la présence du Cheikh le jour du magal à Dianatou Mahwa, Ibrahima répond : « C’est le Cheikh lui même qui gère son agenda. Mais nous, en tant que talibés, nous pensons qu’il va venir pour célébrer avec nous le Magal car les Thiants seront au rendez-vous. Les talibés se sont mobilisés pour lui offrir un accueil chaleureux», confie-t-il.

Source: senego.net

Pour la page de catégorie

Loading...