les fiches d’identification sont supprimées

27 novembre 2013 09:11

18 0

Le ministre sénégalais de l’Intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo, a annoncé, mardi à Paris, la suppression des fiches d’identification à l’aéroport Léopold Sédar Sengor de Dakar, afin de raccourcir le temps de présence des passagers.

‘’Ces fiches ne sont d’aucune utilité et toutes les informations qui y figurent sont connues d’avance par les services de police’’, a notamment dit M. Diallo, au cours de la réunion d’évaluation de l’application du visa biométrique.

Le ministre de l’Intérieur répondait ainsi à des interpellations sur les tracasseries à l’aéroport de Dakar, promettant des prendre des mesures pour lever toutes les tracasseries.

Ces fiches à remplir par les passagers qui embarquent ou débarquent à Dakar posent, selon lui, des problèmes aux analphabètes.

Pour sa part, le directeur générale de la Société nationale d’édition de documents administratifs et d’identification (SNEDAI), Adama Bigtogo, a remercié le Sénégal pour avoir fait confiance à l’expertise africaine, estimant que le choix de son entreprise participe au ‘’renforcement de l’intégration africaine et de la coopération sud-sud’’.

Selon lui, le visa biométrique permet de gérer les flux migratoires et d’avoir ‘’une traçabilité du mouvement des personnes sans être une entrave à la promotion du tourisme’’.

Depuis le 1er juillet 2013, le visa pour entrer au Sénégal est obligatoire pour tout pays, en dehors de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), de la Mauritanie et du Maroc.

Les demandeurs de visa biométrique peuvent se faire établir ledit document dans les ambassades et consulats du Sénégal à l’étranger, ou à l’arrivée à l’aéroport Léopold Sédar Senghor. Les frais pour l’obtention du visa est de 32.500 francs (50 euros).

La SNEDAI est l’opérateur privé concessionnaire du traitement des demandes de visa biométrique, chargé d’exploiter les données biométriques des demandeurs de visa en liaison avec les consulats et les ambassades du Sénégal, l’aéroport de Dakar et les postes de contrôle des frontières terrestres.

Source: senego.net

Pour la page de catégorie

Loading...