Données personnelles : PayPal change de braquet

1 décembre 2014 00:00

47 0

Le groupe modifie ses conditions d’utilisation, obligeant les utilisateurs à fournir une photo et à accepter que leurs données personnelles soient fournies à des sociétés de ciblage publicitaire.

C’est un e-mail qui pourrait passer inaperçu dans la boîte engorgée des internautes. Et pourtant, la mise à jour des conditions d’utilisation des services de paiement en ligne de PayPal à partir du 29 janvier a de quoi faire réfléchir consommateurs et e-commerçants. Certes, PayPal améliore les conditions de remboursement des particuliers, en allongeant de 45 à 180 jours à compter du paiement le délai de contestation de leur achat. Mais, « pour les e-commerçants, ce changement n’est pas trivial, car il peut être très complexe à gérer en matière de trésorerie », observe Jean-Philippe Poisson, associé chez Elia Consulting.

Et, pour le consommateur, ce gain est tout relatif en regard de ce que PayPal exige désormais s’il veut payer avec son mobile et l’application ­PayPal Here. Dans ce cas, « nous sommes susceptibles de vous demander de télécharger une photographie de vous » et « vous nous cédez une licence d’utilisation de votre image aux fins susmentionnées », indique PayPal. « Obliger le client à mettre une photo pour payer et à céder son droit à l’image est une clause abusive », s’insurge Georges Langeais, président de Monéticien, qui a révélé l’information. De fait, s’il ne répond pas à l’e-mail de PayPal, il consent à cette cession. Et s’il s’y refuse, le consommateur doit renoncer à son compte PayPal.

Le groupe liste aussi les fournisseurs de services tiers, parmi lesquels des sociétés de ciblage publicitaire, auxquels il révèle des données. « Nom, adresse email, numéro de téléphone […], type et nature des services PayPal utilisés et informations sur les transactions correspondantes » sont transférés à DemandGen AG en Allemagne, pour « réaliser des campagnes marketing », tandis que Criteo, en Angleterre, reçoit notamment « l’identifiant de l’appareil utilisé par une personne spécifique » pour l’ « aider efficacement à gérer et optimiser les campagnes mobiles, sur les réseaux sociaux et ailleurs sur le Web ». Une formulation qui relance la question de l’utilisation et de la monétisation des données des internautes par les géants de l’e-commerce. Contacté, PayPal n’a pas donné suite.

Source: lesechos.fr

Pour la page de catégorie

Loading...