Le cofondateur de Skype lance Wire, la messagerie qui se veut "aussi belle qu'utile"

3 décembre 2014 09:37

21 0

Ancien cofondateur de Skype, Janus Friis, lance une application de messagerie qui veut être le successeur de la célèbre messagerie. L'esthétique de la plate-forme est privilégié.

"Skype a été lancé il y a plus de dix ans. Beaucoup a changé depuis. Nous sommes tous habitués aux appels gratuits, aux sms ... Il était temps de créer le meilleur outil de communication possible, aussi beaux qu'utiles. Wire c'est simplement cela" ... c'est en ces termes que Janus Friis a présenté sa nouvelle application de messagerie pour smatrphones, tablettes et ordinateur.

Tandis que sur Twitter, l'entreprise disait ironiquement bonjour au monde de l'Internet.

Et de fait, lorsqu'il critique gentiment l'ergonomie de Skype, Janus Friis sait de quoi il parle. Il y maintenant 11 ans c'est en effet lui qui, avec Nikklas Zennström, a fondé le logiciel de messagerie Skype. Il y est resté six ans avant de quitter l'entreprise à la suite de son rachat par Microsoft.

Implicitement, Wire qui est disponible depuis ce mardi sur les plateformes Android et IOS se veut donc le successeur de Skype. Si sur le plan du design l'application est assurément réussie il lui manque sans doute plusieurs choses pour séduire complètement les utilisateurs.

Outre le fait que Wire ne propose pas pour le moment de possibilité de passer des appels vidéo (l'option viendra plus tard mais pourrait être intégrée dans une version payante qui pourrait être développée si le succès est au rendez-vous), le parti pris esthétique va sans doute déstabiliser nombre de nouveau utilisateurs.

Aucun bouton n'apparaît en effet à l'écran (c'est la rançon d'avoir privilégier le plein écran pour les photos et les vidéos) et la plupart des fonctions sont de ce fait accessibles via des gestes de glissé sur écran.

Mais les concepteurs promettent que l'application ne sera pas gourmande en batterie. Un argument non négligeable pour ceux qui l'utiliseront sur leur smartphone.

Mais les concepteurs de Wire sont confiants. Le centre de R&D est situé à Berlin, mais le siège social de la start-up se trouve en Suisse, tout comme ses data centers.

Un choix que l'entreprise justifie en expliquant qu'elle peut y assurer la confidentialité des communications puisqu'en Suisse les règles sont très contraignantes pour les organismes qui souhaiteraient accéder aux données de l’entreprise.

Une soixantaine de personnes, dont de nombreux anciens d'Apple ou bien encore de Microsoft y travaillent.

Source: lesechos.fr

Pour la page de catégorie

Loading...