Cameroun : des PME françaises attendues au PME Exchange qui s’ouvre aujourd’hui à Douala

30 novembre 2013 00:15

12 0

(Agence Ecofin) - Selon les informations recueillies à la direction générale d’Ecam, des promoteurs des PME françaises seront présents à Douala du 30 novembre au 07 décembre 2013 à l’occasion du forum PME Exchange qui se tient à la maison du parti à Bonanjo. « Pour cette édition, nous attendons une délégation d’hommes d’affaires venant de la Confédération générale des Petites et moyennes entreprises (Cgpme) - le pendant d’Ecam en France - et d’Ubifrance. Nous compterons également sur la présence du Haut-commissariat du Canada qui viendra nous entretenir sur la coopération Cameroun-Canada en termes d’échanges commerciaux », apprend-on.

Cette année, les rencontres B2B se tiendront comme par le passé en partenariat avec Ubifrance. Le commissariat de l’événement invite d’ailleurs les promoteurs d’entreprise désireux d’y souscrire de le contacter.

« L’édition de cette année, à la différence de la précédente, mise essentiellement sur les aspects de compétitivité. Toutes les thématiques qui sont abordées sont axées sur les verrous de la compétitivité locale de la Pme. Que ce soit l’entreprenariat féminin qui souffre d’un problème de genre, parce que dans la société africaine contemporaine, il est encore difficile d’admettre qu’une structure soit gérée par une femme, ou encore le règlement des différends pour les Pme qui préfèrent la voix des tribunaux au contraire de la médiation ou de l’arbitrage qui est moins coûteuse », indique-t-on du côté du mouvement patronal Entreprises du Cameroun (Ecam), promotrice de l’événement. Ici, l’on affirme que les relations grandes entreprises / Pme troublées par les problèmes délais de paiement, les problèmes d’accès au financement et les problèmes de normes seront également au menu de ce forum.

Le programme Jeunes leaders de PME Exchange qui réside dans le coaching, le mentorat, le partage d’expérience de jeunes entrepreneurs ou jeunes cadres aguerries qui se sont illustrées dans leurs métiers respectifs sera à nouveau reconduit. « Nous comptons sur cette innovation pour insuffler une nouvelle dynamique entrepreneuriale auprès des étudiants, des créateurs d’entreprises, des porteurs de projets et de chercheurs d’emplois », souffle-t-on du côté d’Ecam.

Les organisateurs se réjouissent du fait que cette édition soit placée sous le haut patronage du Premier ministre. « C’est dire ô combien le gouvernement camerounais magnifie ce genre d’initiatives porteurs d’espoirs pour l’émergence de notre pays », indiquent-ils.

Interrogé par l’agence Ecofin sur les retombées de cet événement, le PCA d’Ecam, Protais Ayangma, affirme qu’« il faut s'inscrire dans la durée. Le fait que nous ayons avancé notre événement d'un an à la demande des participants montre qu'il correspond à un véritable besoin. Vous avez pu constater qu'on parle de plus en plus des PME, qu'on les écoute davantage, que leurs préoccupations sont de plus en plus pris en compte, et que les patrons de PME sont de plus en plus décomplexes ».

Source: agenceecofin.com

Pour la page de catégorie

Loading...