Ca se passe en Europe : le boom des ventes en ligne outre-Manche et des candidats au départ en Italie

10 décembre 2014 04:03

15 0

Les ventes de détail sur Internet ont bondi de 12% en novembre au Royaume-Uni, poussées par les promotion du Black Friday. Les candidats au départ sont en plein boom (+20,7%) en Italie.

Le Black Friday, journée de promotions monstre le dernier vendredi de novembre, n’a pas seulement provoqué la cohue dans les magasins au Royaume-Uni. Les ventes sur Internet ont aussi été particulièrement fortes ce jour-là, poussant le chiffre d’affaires du commerce de détail. Sur la totalité du mois de novembre, les revenus du commerce en ligne ont bondi de 12%, a annoncé mardi le British Retail Consortium (BRC).

La progression est d’autant plus remarquable que le Royaume-Uni est déjà l'un des champions du e-commerce. En novembre 2013, le BRC avat déjà constaté une hausse de 16%. «Le Black Friday était l’événement du mois et les commerçants ont proposé des rabais impressionnants, à la fois en ligne et dans les magasins», souligne Helen Dickinson, directrice du BRC, dans un communiqué . Les produits de beauté et l’équipement de la maison (télévisions, appareils ménagers) ont tiré la croissance.

Le commerce sur Internet est devenu tellement important qu’il tire l’ensemble du secteur de la distribution outre-Manche. Pour le troisième mois consécutif, Internet a plus contribué à la croissance de l'ensemble des ventes de détails que les canaux de distribution traditionnels. En novembre, le Web a représenté 21% de la totalité du commerce non alimentaire, un record.

Selon le dernier rapport Istat, le nombre des immigrés en Italie a chuté de 12% en 2013. En revanche, les candidats au départ sont en plein boom (+20,7%). La «Grande Bellezza» ne fait plus recette. A en juger par le dernier rapport Istat sur les flux migratoires , la fuite des talents et des jeunes s’intensifie dans la Péninsule. Sur l’année 2013, le nombre des transferts à l’étranger a augmenté de 20,7%, à 82.000 personnes, soit la plus forte progression des dix dernières années. Ce sont surtout les 20-45 ans qui sont candidats au départ, les destinations les plus prisées étant le Royaume-Uni (13.000 personnes en un an), suivi de l’Allemagne (plus de 11.000), la Suisse (10.000) et la France en quatrième position (8.000).

En revanche, malgré le retentissement médiatique de l’afflux des réfugiés au sud de l’Italie, le nombre officiel des entrées d’immigrés a baissé de 12,3%, à 307.000 personnes en 2013, soit 43.000 de moins par rapport à 2012. Quelque 19.000 diplômés quittent l’Italie chaque année. Côté immigration, avec quelque 58.000 entrées, la communauté étrangère la plus représentée parmi les immigrés est celle des Roumains, devant le Maroc (20.000), la Chine (17.000) et l’Ukraine (13.000)… L’augmentation des départs s’est traduite par un solde migratoire net négatif avec l’étranger de 54.000 unités, en hausse de 40% sur un an. Les annulations de résidences de citoyens étrangers sont passées de 38.000 à 44.000 unités (+ 14%). «La grande fuite de l’Italie confirme une tendance qui ne ralentit pas : les Italiens font leurs valises avec un seul billet-aller pour chercher fortune à l’étranger», a déploré la députée de Forza Italia, Annagrazia Calabria.

Source: lesechos.fr

Pour la page de catégorie

Loading...