Le buzz des Etats-Unis : Ashton Carter à la tête du Pentagone

3 décembre 2014 04:47

20 0

Le buzz des Etats-Unis : Ashton Carter à la tête du Pentagone

Un physicien pour incarner le nouveau visage de la diplomatie américaine.

La président américain Barack Obama s’apprête à nommer Ashton Carter, ex-secrétaire adjoint à la Défense, à la tête du Pentagone en remplacement de Chuck Hagel. La nomination a été confirmé par des sources gouvernementales, mais n’interviendra pas avant la fin de la semaine, le temps que les services de la Maison Blanche achèvent un long travail d’enquête sur le passé d’Ashton Carter -une procédure de « vetting » extrêmement poussée qui évite bien des scandales a posteriori. La Maison Blanche a insisté sur la nécessité d’un renouveau au moment où les Etats-Unis font face a de nombreux défis sur la scène internationale, en particulier dans la lutte contre le groupe Etat islamique (EI) en Irak et en Syrie. Ashton Carter a déjà été secrétaire adjoint à la Défense de Leon Panetta entre octobre 2011 et décembre 2013. Auparavant, il a occupé le poste de sous-secrétaire à la Défense chargé des acquisitions. Expert des questions budgétaires, il est également diplômé d’histoire médiévale et de physique.

Les chefs n’en peuvent plus de ces personnes qui réservent des tables dans leur restaurant, pour ne jamais s’y rendre au final. Aux Etats-Unis, près de 10 % des réservations restent ainsi sans suite. Et les clients ne prennent même pas la peine d’annuler leur réservation. Pour éviter ces déboires, une poignée de restaurateurs ont décidé de lancer un nouveau concept : les personnes qui souhaitent réserver une table devront payer l’addition à l’avance, comme c’est le cas des personnes qui vont voir un spectacle de théâtre par exemple. Baptisé Tock, le système de réservation est utilisé depuis quelques mois dans des restaurants de Chicago. Per Se, l’un des restaurants les plus prestigieux de New York (trois étoiles au Michelin)s est en train de l’adopter à son tour. Il s’y prête particulièrement bien car les menus qu’il propose sont à prix fixe. Les clients pourront donc payer leur repas par avance, avec les pourboires inclus, et n’auront plus qu’à payer leurs bouteilles de vin à la fin du repas. Le principe convient bien aux restaurants de prestige, où les places sont rares et chères. Mais il n’est pas certain de convenir aux restaurants ordinaires.

Noël est arrivé avant l’heure pour un étudiant ayant reçu par erreur une cinquantaine de colis de la part d’Amazon, pour une valeur totale de 4.500 euros. Tablette, ordinateur portable, téléviseur... le géant du commerce en ligne l’a autorisé à tout garder. Selon cet étudiant en école d’ingénieur, les colis étaient en fait destinés à un dépôt Amazon chargé du traitement des retours et l’erreur proviendrait d’une base de données informatiques. « J’ai contacté Amazon et ils m’ont répondu à trois reprises par écrit que je pouvais garder tout ce qui était arrivé », ajoute-t-il. « Je leur ai dit que ça me posait problème si les gens qui avaient renvoyé ces objets perdaient de l’argent. Mais Amazon m’a assuré que ce n’était pas le cas ». Contacté par l’AFP, la compagnie américaine a confirmé que le problème avait été « réglé » et que « le client avait bien été informé qu’il pouvait garder les objets livrés ». Outre un immense téléviseur 3D de 55 pouces, le jeune homme a reçu plusieurs tablettes informatiques, un stylo, une console de jeu portable, une bibliothèque, un rasoir électrique, un radiateur... un trésor que le jeune homme britannique ne compte pas nécessairement conserver dans son intégralité.

Source: lesechos.fr

Pour la page de catégorie

Loading...