Avec sa box, Bouygues fait entrer Google dans le salon

4 décembre 2014 23:00

29 0

Avec sa box, Bouygues fait entrer Google dans le salon

L'opérateur lance sa box Android en janvier. Et cherche à se diversifier avec de nouveaux services.

Elle est enfin prête. Six mois après sa présentation, la nouvelle box Android de Bouygues Telecom, baptisée « Miami », va bientôt être commercialisée. En janvier, les abonnés de l'opérateur seront les premiers à pouvoir l'utiliser. Viendront dans les semaines suivantes les nouveaux clients. « On a voulu laisser la primeur à nos abonnés, dans ce souci qui est désormais le nôtre de récompenser leur fidélité », explique le PDG Olivier Roussat. D'abord annoncée pour octobre, sa sortie a été repoussée plusieurs fois. « On voulait être sûr d'avoir un produit irréprochable », justifie l'opérateur, qui ne souhaitait pas non plus interférer avec ses offres dans le mobile, pour qui la période de Noël est cruciale. Disponible à 25,99 euros par mois, elle sera d'abord accessible en ADSL. Une version fibre suivra « assez rapidement », et au même prix. Les clients Bouygues Telecom qui passent par le réseau Numericable - environ 400.000 abonnés - ne sont en revanche pas éligibles pour l'instant à la box Miami. Pour des raisons techniques essentiellement (contrôle d'accès avec la technologie câble).

Avec cette nouvelle box, plus compacte et plus puissante, Bouygues Telecom invite Google dans le salon de ses abonnés. « Miami » tourne avec son OS mobile Android. « On passe d'un monde fermé à un monde ouvert, qui permet de mélanger les usages classiques de la télé à ceux du Web et des applications », décrit Pierre Schaller, responsable de l'innovation chez Bouygues Telecom, qui a piloté le projet. Le lecteur YouTube, le navigateur Chrome, le magasin d'applications Play Store, les jeux… tout l'univers Google est facilement accessible. De même que l'accès aux plates-formes de contenus tierces comme Netflix.

Si Android est le moteur de la box, pilotable via smartphone, Bouygues maîtrise encore l'interface utilisateur. Il a travaillé pour cela avec la start-up française iFeelSmart, spécialiste de la télévision connectée. Bouygues s'est d'ailleurs entouré de nombreux partenaires. C'est une autre société française, Spideo, qui a par exemple conçu le système de recommandation de Miami, qui suggère de nouveaux contenus (live, VoD ou replay) à l'abonné selon ses usages.

Avec « Miami », et sans attendre la future box de Free prévue début 2015, Bouygues entame la deuxième partie de son offensive dans le fixe, débutée cette année. Le groupe cherche désormais à se différencier au niveau des services, après avoir porté le fer sur le prix. Depuis février, il tente d'établir un nouveau standard en termes de prix avec son forfait « triple play » en ADSL à 19,99 euros (25,99 euros pour la fibre). Avec un certain succès, puisqu'il a réussi à conquérir 100.000 nouveaux clients par trimestre depuis. Et la tendance serait similaire sur les trois derniers mois de l'année. « Quoi qu'en disent nos concurrents, nous avons réussi à secouer le marché du fixe en 2014 », se félicite un cadre du groupe. Même si, pour l'instant, aucun des trois autres opérateurs ne s'est aligné sur les prix de Bouygues.

Pas question pour autant d'abandonner sa stratégie tarifaire. L'opérateur veut continuer à mettre en avant son offre à 19,99 euros. Il a néanmoins fait disparaître de son catalogue son forfait B&You « dual play » à 15,99 euros. Par souci de simplification, précise le groupe, qui a récemment fusionné sa marque low cost avec le reste de la gamme. Mais Bouygues Telecom ne serait pas mécontent de convertir un maximum de clients à sa nouvelle box à 25,99 euros.

Source: lesechos.fr

Pour la page de catégorie

Loading...