Après le fiasco de l’audit biométrique

7 janvier 2014 15:04

10 0

Après le fiasco de l’audit biométrique

Accueil > Actualités Après le fiasco de l’audit biométrique Rédigé le Mardi 7 Janvier 2014 à 16:00 | Lu 2426 fois | 9 commentaire(s) L’adjudication du marché de biométrie avait suscité beaucoup d’interrogations.

En effet, avec l'accord de Cotonou, l'Union Européenne (EU) ne s'occupe pas des appels d'offre, c’est l’Etat concerné qui désigne toujours son adjudicataire. Après l’adjudication du marché au bénéfice du Consortium SYMLEX/REGIO SIS, l’UE avait remarqué une très grande différence de prix entre les gagnants SYMLEX/REGIO SIS dont l'offre bien taillée avoisine l'enveloppe budgétaire de l’appel d’offre et les perdants qui sont au moins 10 fois plus chers. L'UE avait bloqué les fonds et demandé, d’après nos sources, à M. Khassoum WONE, DG de l’Agence de l'informatique de l'Etat (ADIE), de s'expliquer sur cette bizarrerie. M. WONE avait évoqué le fait que les autres ont facturé les centres de support, à la différence des gagnants. Ce que l’UE a trouvé très léger comme réponse car, la facturation des centres de support étaient un des critères de qualification de l'Appel d'offre. Ce qui veut dire que l'offre technique de SYMLEX/REGIO SIS était non conforme aux critères de qualification. Même si on suppose que ce critère n'était pas qualificatif, on devrait alors réajuster l'offre du gagnant en rajoutant l'offre financière la plus élevée parmi celles qui concernent les centres de support. Et, par la suite, voir si le gagnant est toujours moins disant ou pas. Et, ce qui semble plus surprenant, ce même Pape Thiam (patron de SYMLEX/REGIO SIS) avait gagné le marché du projet biométrique de la BCEAO ou officiait M. Khassoum Wone comme chef dudit projet. L’autre incongruité est que le DG de l’ADIE s’est lui-même rendu à Bruxelles, Dakar-Paris-Bruxelles, aller/retour entre le 28 et le 29 Novembre 2012, en 24 heures, pour aller chercher le matériel en Belgique sous les frais du contribuable sénégalais, à travers le budget de l’ADIE. Alors qu’en pareil cas, la livraison est à la charge de la société gagnante et selon un délai bien précis au-delà duquel le second devient adjudicataire. Plus grave, le matériel aurait été sorti de l’aéroport sous le nom de la présidence de la République par M. Khassoum Wone pour permettre à son ami Pape Thiam de REGIO SIS de ne pas payer les taxes douanières. Le billet aurait coûté plus de 6 000 000 FCFA à l’ADIE en classe business pour son DG et non à l’adjudicataire du marché. Du jamais vu dans l’Administration sénégalaise. Cette affaire n’a pas encore révélé tous ses secrets. Car, cette société belge GROUPE REGIOSYS est aussi adjudicataire du marché de la biométrie des visas d’entrée des étrangers au Sénégal piloté par le même Wone et Ibrahima Diallo, Directeur de la DAF. Accueil Envoyer à un ami Partager sur facebook Ils ont fait le buzz » Mardi 7 Janvier 2014 - 18:00 Maisons démolies à la Cité Gaday : Les propriétaires engagent le combat contre l’injustice ; Me El Hadj Diouf pilonne la Rts Mardi 7 Janvier 2014 - 17:23 Lamine Niang Consultant, membre de l’APR: "Je ne suis pas juriste mais force est de reconnaître que Mr Sylla est un détenu politique"

Source: leral.net

Pour la page de catégorie

Loading...