Recevez les dernières nouvelles mises à jour continuellement sur les sujets les plus suivis avec NewsHub. Installez-le maintenant.

Khalifa Haftar satisfait de la médiation de l’UA dans la crise en Libye

17 septembre 2017 11:24
5 0
Khalifa Haftar satisfait de la médiation de l’UA dans la crise en Libye

« Nous sommes confiant de la médiation de l’Union Africaine. Nous soutenons les frères africains qui œuvrent pour sortir la Libye du chaos dans lequel il est plongé depuis six(6) ans, car nous savons que les autres pays qui ne sont pas africains et qui interviennent dans la situation en Libye, le font pour leurs propres intérêts et non pour l’intérêt de la Libye », a déclaré le maréchal Khalifa Haftar, samedi à Brazzaville, au sortir d’une audience avec le président Denis Sassou N’Guesso.

Le maréchal Khalifa Haftar souligne que : « c'est un devoir pour l’UA de venir en aide aux Libyens »,

« Nous faisons partie de l'Afrique, la Libye a participé à la fondation de l'Union africaine, et l'Afrique ne peut pas se passer de la Libye », a-t-il martelé.

Il dit aussi compter sur l’aide de l’organisation panafricaine pour ‘’qu'elle nous soutienne politiquement et nous aide à lever l'embargo injuste imposé à notre armée’’.

‘’Nous, nous combattons le terrorisme, qui est le principal ennemi du monde entier’’, assure le Marechal Haftar.

« Nous combattons le terrorisme dans notre pays. Nous avons dû mener des grandes batailles face à des organisations comme Al-Qaïda. Grâce à Dieu, l’armée libyenne a repris plus de 93% du territoire national et ceci au moment même où se tenait le sommet sur la crise libyenne à Brazzaville », a-t-il conclu.

Lors du sommet de Brazzaville, les nations Unies avaient annoncé la tenue d’une réunion extraordinaire sur la crise libyenne avec tous les protagonistes de cette crise le 20 septembre en marge de son Assemblée générale qui se tient présentement à New York (aux Etats Unis d’Amérique.

Et d’après la feuille de route sortie des conclusions du sommet de Brazzaville une Conférence de réconciliation devrait réunir toutes les parties prenantes de la crise libyenne en décembre de l’année en cours à Addis Abeba en Ethiopie.

Lire aussi: « Nous espérons que des actes vont sortir de ce dialogue » ( Déthié Diouf)

Source: apanews.net

Partager sur les réseaux sociaux:

Commentaires - 0