Recevez les dernières nouvelles mises à jour continuellement sur les sujets les plus suivis avec NewsHub. Installez-le maintenant.

La fermeture des voies sur berges à Paris n'a pas eu d'impact significatif sur la pollution de l'air

10 octobre 2017 09:19
1 0

Un an après, la fermeture des voies sur berges n'a pas encore eu l'impact espéré : diminuer la pollution automobile pour les Parisiens. Dans un bilan réalisé par Airparif, on apprend que la piétonnisation de la rive droite de la Seine, décidée par la maire de Paris Anne Hidalgo, n'a pas eu d'effet "significatif".

"Une amélioration de la qualité de l'air le long des quais fermés à la circulation" a été notée par l'organisme de surveillance de la qualité de l'air d'Île-de-France, jusqu'à -25% de dioxyde d'azote. Mais dès la sortie de la voie piétonne, et des itinéraires alternatifs (comme le report sur le boulevard Saint-Germain), la qualité de l'air s'est dégradée.

La mairie a salué le fait que "la piétonnisation de la rive droite n'a pas eu d'effet négatif sur la qualité de l'air" et qu'"au contraire, les niveaux de pollution dans la zone concernée ont baissé jusqu'à 25%". "Nous renouvelons notre proposition de créer un bus à haut niveau de service sur les quais hauts", note Christophe Najdovski, adjoint en charge des transports, dans un communiqué.

La piétonnisation des berges de la Seine, très contestée, n'a finalement pas eu l'effet escompté. De quoi, peut-être, relancer la fronde.

Source: france3-regions.francetvinfo.fr

Partager sur les réseaux sociaux:

Commentaires - 0