Recevez les dernières nouvelles mises à jour continuellement sur les sujets les plus suivis avec NewsHub. Installez-le maintenant.

Dixons Carphone, le « Darty » britannique, victime d'une cyberattaque

13 juin 2018 09:48
18 0

Les pirates ont tenté de dérober les données de près de 6 millions de cartes de paiement, avec succès pour 105.000 d'entre elles. Le titre dévissait de 3,79 % à l'ouverture de la Bourse de Londres.

Quel est le comble d'un distributeur de téléphonie mobile et d'électronique grand public ? Etre victime d'un piratage informatique. Dixons Carphone , le « Darty » britannique, l'a appris à ses dépens mercredi. Il a reconnu que les données de près de 6 millions de cartes de paiement référencées dans l'un des systèmes informatiques des magasins Currys PC World et Dixons Travel ont été victimes d'une cyberattaque . Son titre a aussitôt accusé le coup, dévissant de 3,79 % à l'ouverture de la Bourse de Londres.

Sur les 5,9 millions de cartes qui ont fait l'objet d'une tentative de détournement, selon une enquête interne en cours, seules 105.000, émises en dehors de l'Union européenne et ne disposant pas de puce ni de code PIN, ont été compromises. Mais les pirates ont aussi eu accès à 1,2 million de fichiers contenant des données personnelles non financières, comme les noms, les adresses ou les courriels de clients.

Aucune trace de fraude n'a été découverte à ce stade dans un cas comme dans l'autre. Mais le groupe a dû prévenir les sociétés émettrices des cartes piratées pour qu'elles puissent protéger leurs clients. « Nous avons pris des mesures pour fermer cet accès non autorisé et nous prenons cette affaire très au sérieux », a indiqué le directeur général, Alex Baldock.

Le groupe a souligné que pour les 5,8 millions de cartes de paiement disposant de systèmes de protection, les données auxquelles les pirates ont pu avoir accès ne contiennent en revanche « ni les codes, ni les numéros de vérification de la carte ni aucune donnée permettant l'identification du détenteur de la carte ou la réalisation d'un achat ».

Le distributeur n'en est pas à sa première attaque. Elle a en effet déjà écopé d'une amende de 400.000 livres pour un autre piratage. En 2015, des pirates avaient publié les données de 3 millions de clients et d'employés.

Source: lesechos.fr

Partager sur les réseaux sociaux:

Commentaires - 0