Recevez les dernières nouvelles mises à jour continuellement sur les sujets les plus suivis avec NewsHub. Installez-le maintenant.

Découvrez les pépites de l’édition spéciale 50 ans de "Sgt. Pepper"

5 mai 2017 11:05
29 0
Découvrez les pépites de l’édition spéciale 50 ans de "Sgt. Pepper"

Première nouveauté, le disque bénéficie d'un remix de Giles Martin, le fils du "Cinquième Beatle", Sir George Martin, décédé l'année dernière.

Les Beatles ont toujours clamé préférer le mixage mono de l'époque à celui stéréo qui relevait plus de l'expérimentation que de la véritable utilisation de l'espace stéréophonique. Giles Martin s'est appuyé sur ce mix mono réalisé par son père, pour élaborer ce nouveau mixage stéréo, plus cohérent.

Le son global est plus clair, plus ample, plus aéré, moins "étouffé" que dans les premières versions CD calamiteuses sorties en 1988. Il est plus riche aussi, on y entend certains instruments beaucoup plus disctinctement, de même que la foule au tout début ou les rires à la fin de "Within you without you". Certains instruments sont mis en valeur, on découvre des parties instrumentales subtiles, et le délicieux "When I'm sixty four" bénéficie enfin d'un mix stereo digne de ce nom !

En effet, les vrais trésors de cette édition sont les chutes de studio où l'on entend les quatre de Liverpool à l'oeuvre entre répétitions, démos, reprises, échanges d'idées, indications musicales, mais aussi rires qui laissent transparaitre une bonne ambiance en studio. Pas moins de 39 morceaux issus des sessions d'enregistrement qui se sont déroulées de décembre 1966 à avril 1967, présentés dans l'ordre chronologique d'enregistrement.

Lire aussi: VIDEO. Un champion d'apnée français explore la piscine la plus profonde du monde

De même, on peut découvrir par exemple des versions de "Getting better", "She's leaving home" ou encore "Within you without you", avec seulement les parties instrumentales, ce qui met en lumière à la fois la maitrise multi-instrumentiste des Beatles, tout comme le talent d'orchestration classique de George Martin.

Il est impossible de les lister toutes, mais une dernière pépite : les deux prises différentes de "Strawberry fields forever" qui ont servi à produire la version définitive. En effet, le chef d'oeuvre de John Lennon est le fruit de l'assemblage de deux versions, l'une rapide et simple (la prise 7), et l'autre lente et orchestrale (la prise 26), que l'on decouvre ici chacune dans son intégralité.

Quand on y pense, à l'époque, sortir deux albums la même année était monnaie courante, et la qualité artistique n'en était pas pour autant affectée. Alors qu'aujourdhui, enregistrer et promovoir un album tous les deux ans relève presque de la gageure, mis à part quelques exceptions comme le très prolifique Neil Young.

Des sessions qui restituent bien le travail énorme accompli en studio, à la fois par les quatre Beatles, mais aussi par George Martin et ses ingénieurs, pour réaliser cet album mythique.

Lire aussi: 4 ans de prison pour un ex-ministre pro-Gbagbo

Source: culturebox.francetvinfo.fr

Partager sur les réseaux sociaux:

Commentaires - 0