Recevez les dernières nouvelles mises à jour continuellement sur les sujets les plus suivis avec NewsHub. Installez-le maintenant.

Blancheporte renoue avec la rentabilité

17 mai 2018 13:29
27 0

L'ex filiale de 3SI (3 Suisses International), reprise par ses cadres il y a deux ans, s'est hissée à la première place des sites de e-commerce mode et maison pour les quinquas.

Pour la première fois depuis près de dix ans, le site de e-commerce Blancheporte, spécialisé dans la mode et le textile de la maison pour les quinquagénaires, renoue avec la rentabilité. « C'est un an plutôt que prévu dans notre plan de marche », annonce, sans plus de précision, Franck Duriez président de l'ex-filiale de 3SI (3 Suisses International) , qu'il a reprise il y a deux ans avec trois autres membres du comité de direction.

Une chose est sûre, la tendance de l'activité est bonne. Après une année 2017 bouclée avec un chiffre d'affaires de 171 millions d'euros, en hausse de 3% sur un an pour la deuxième année consécutive, la croissance s'accélère au premier trimestre, à +5%. Franck Duriez, majoritaire au capital, met ce bon résultat sur le travail de fond mené à plusieurs niveaux. L'entreprise s'est réorganisée, en externalisant des fonctions supports dont la logistique.

L'entreprise a également formé ses équipes aux nouveaux métiers et recruté de nouvelles compétences. L'effectif, de 180 personnes à la reprise, est passé à 206 et atteindra les 216 d'ici à la fin de l'année. Les méthodes de travail ont également évolué.

Côté offre, Blancheporte a entrepris un gros travail de renouvellement sur 90% des produits pour passer de deux collections par an à... une par mois. Une gamme de chaussures a été lancé, et a contribué pour 25% à la hausse du chiffre d'affaires. Le site teste en outre une offre de linge de maison pour les hôtels de petite capacité, les maisons d'hôte et les gîtes. Enfin, à l'automne sera lancée une nouvelle marque de prêt-à-porter « dédiée aux femmes aux formes généreuses ».

Plus que bicentenaire, l'entreprise (créée en 1806) a fait sa révolution numérique, en devenant totalement omnicanale, combinant les atouts du catalogue papier et de l'Internet, son chiffre d'affaires se répartissant à parts égales entre ces deux vecteurs. Blancheporte continue en effet d'envoyer quelque 70 millions de catalogues par an, au rythme de un à deux par mois.

Lire aussi: Nouvelle rencontre entre les deux Corées en septembre

Source: lesechos.fr

Partager sur les réseaux sociaux:

Commentaires - 0