Recevez les dernières nouvelles mises à jour continuellement sur les sujets les plus suivis avec NewsHub. Installez-le maintenant.

Apple rachète Texture, le Netflix des magazines

12 mars 2018 19:56
42 0

Apple cherche à profiter du recul de Facebook pour devenir l'un des principaux canaux de distribution de la presse.

Apple veut profiter de la décision de Facebook de diminuer la présence des médias dans le fil d'actualités pour renforcer ses relations avec la presse. Le fabricant de l'iPhone a annoncé lundi racheter Texture, un kiosque numérique permettant d'accéder à plus de 220 magazines en ligne pour près de 10 dollars par mois, pour un montant non communiqué. 'Nous sommes engagés à soutenir le journalisme de qualité provenant de sources de confiance et à permettre aux magazines de continuer à raconter des histoires avec une belle mise en page impliquant les utilisateurs', a déclaré Eddy Cue, le vice-président d'Apple en charge des services, lors d'une conférence organisée lundi au festival 'South by Southwest' à Austin (Texas).

Créé en 2010, Texture donne accès à des titres comme 'Vogue', 'People', 'Vanity Fair', 'National Geographic', 'Billboard' ou 'Bloomberg Businessweek' et est très prisé des utilisateurs d'iPad, a indiqué Eddy Cue. La société, basée dans la Silicon Valley, a levé 130 millions de dollars auprès de fonds de capital-risque et de grands groupes de médias comme Condé Nast, Hearst et News Corp. La société indiquait en 2016 que des 'centaines de milliers' d'utilisateurs étaient abonnés à son service, mais n'a jamais communiqué de chiffres plus précis.

Cette acquisition doit permettre à la firme à la pomme de développer son offre de contenus médias. Apple est présent sur ce segment avec l'agrégateur d'actualités Apple News, lancé en 2015 après une première tentative quatre ans plus tôt. Ce service rencontre de plus en plus de succès auprès des lecteurs: alors que les utilisateurs suivaient quatre publications en moyenne au sein de l'application il y a un an, ce chiffre est monté à vingt aujourd'hui, a indiqué Eddy Cue lundi.

Les éditeurs, cherchant une solution de rechange à Facebook, investissent de plus en plus la plateforme, à côté de Google News et d'autres agrégateurs comme Flipboard, mais continuent d'y aller à tâtons à cause du manque de solutions de monétisation. Apple a toujours été frileux quant à la publicité, et malgré des tests avec un petit groupe d'éditeurs au mois d'octobre, la société de Cupertino ne semble pas prête à donner plus de place aux annonceurs. L'acquisition de Texture pourrait lui permettre de convaincre plus de médias en proposant un outil leur permettant de recruter et de fidéliser des abonnés.

Après le rachat de l'application de reconnaissance musicale Shazam il y a trois mois, cette acquisition est une nouvelle étape dans le développement des services chez Apple. Le chiffre d'affaires de cette division a augmenté de 23% pour atteindre près de 30 milliards de dollars de revenus en 2017 et Tim Cook souhaite franchir la barre des 50 milliards de dollars en 2021. La société veut également renforcer son offre de vidéos, en se concentrant sur 'la qualité plus que la quantité', a indiqué Eddy Cue lundi. Il a laissé entendre qu'Apple comptait produire des contenus en interne plutôt que de réaliser de grosses acquisitions, comme celles de Netflix ou de Walt Disney.

Source: lesechos.fr

Partager sur les réseaux sociaux:

Commentaires - 0